ORIJEN

Chien

CHAT

Cuisines

Nos Prix Et Récompenses

Où Acheter ?


RESSOURCES

Nos nourritures Biologiquement Appropriées s’appuient sur le concept nutritionnel que les chiens et les chats doivent être nourris conformément à leur régime original qui contient des ingrédients divers à base de viandes fraîches.

Pour cette raison, nos nourritures ACANA et ORIJEN regorgent de protéines animales de haute qualité, d’acides gras nutritifs et équilibrés, d’une quantité minime de glucides (à faible indice glycémique) et de vitamines et minéraux de sources naturelles – soit une alimentation complète pour votre chien ou votre chat – comme la nature l’a prévu.

  • Benefits of Rotational Feeding

    Brief: Rotational feeding refers to a diet rotation that provides pets with regular dietary changes. Rotational feeding can be as simple as changing a dog’s food every other bag or changing it meal to meal. How often, how quickly and how drastically to switch a dog’s food depends on his stomach’s sensitivity to change and types of proteins, as well as a Pet Lover’s lifestyle. There are many different reasons to adopt a rotational feeding program, ranging from adding interest to meal times or adding nutritional variety.

  • Taurine Deficiency in Dogs

    Brief: Taurine is an amino acid which can only be found in animal protein. It can be synthesised in dogs from the precursor amino acids cysteine and methionine. It is not present in vegetarian protein sources such as grains and/or legumes. ACANA Lamb & Apple Singles formula uses FRESH and RAW lamb meat as the first ingredient and contains WholePrey ratios of meat, organs and cartilage. Of the 27 percent protein in the ACANA Singles foods, more than 85 percent comes directly from the meat and organ inclusions, which are rich in taurine.

  • White Paper – Heavy Metals and Pet Food

    Brief: As the maker of ORIJEN and ACANA dog and cat foods, Champion developed this paper to: discuss the source of heavy metals in pet foods;publish the maximum tolerable limits (MTLs) for dogs and cats; and discuss the results in comparison to animal health to help bring clarity and restore confidence.

  • Comparaison des loups en captivité et des loups sauvages

    En bref : Cet article compare la chimie sanguine des loups gris sauvages bénéficiant d’un régime naturel et celle des loups gris en captivité recevant une nourriture traditionnelle pour chiens. L’étude prouve que la nutrition, le niveau d’activité et l’environnement ont un effet significatif sur les valeurs de la chimie sanguine et qu’il faut en tenir compte lors de l’interprétation des résultats d’analyses sanguines.

  • Effets d’une teneur élevée en protéines sur la fonction rénale

    En bref : Cette étude porte sur les effets de la concentration de protéines alimentaires sur les diverses espèces mammifères, en particulier les animaux de compagnie et les rats. Ce rapport présente de nombreuses études qui confirment que les protéines ne causent pas de défaillance rénale chez les chiens ; elle révèle également que les rats ne constituent pas un modèle approprié pour évaluer la fonction rénale chez les chiens. Il démontre aussi que limiter les protéines chez les chiens âgés ne les protège pas contre les maladies rénales chroniques.

  • Teneur élevée en protéines et chiots de grande race

    En bref : Cet article étudie la croissance et le développement de chiots danois recevant différents niveaux de protéines. Il révèle que la consommation de protéines n’a aucun effet sur le métabolisme du calcium et sur le développement incorrect du squelette des chiots de grande race. La malformation osseuse est répartie de façon égale entre les groupes recevant beaucoup et peu de protéines. Ceci suggère que la génétique et la composition minérale des nourritures jouent un plus grand rôle dans le développement du squelette des chiens de grande race.

  • Teneur élevée en protéines et perte de poids chez les chats

    En bref : Cette étude examine les effets des nourritures à teneur élevée en protéines sur la perte de graisses chez les chats. Elle révèle que les chats obèses recevant une nourriture à teneur élevée en protéines perdent plus de graisse que les chats recevant une nourriture contenant 30 % de protéines. Les chats nourris avec des aliments contenant une teneur élevée en protéines maintiennent leur masse corporelle maigre, ce qui démontre que les risques de regagner ce poids sont moindres.

  • Le Papier blanc d’Orijen – Comprendre le carnivore

    En bref : Le Papier blanc d’Orijen débute en expliquant l’anatomie des chiens et des chats et leur adaptation à l’origine à des régimes à base de viandes et de protéines. Il offre ensuite une explication en profondeur de la philosophie nutritionnelle Biologiquement Appropriée. Le Papier blanc couvre aussi l’historique des nourritures commerciales pour animaux de compagnie et explique la création des nourritures traditionnelles pour chiens et chats et pourquoi elles continuent à incorporer des ingrédients alimentaires à base de glucides. Le document conclut par l’énumération des nombreux mythes, concernant la nourriture pour animaux de compagnie, auxquels les consommateurs sont confrontés en choisissant une nourriture appropriée pour leurs chiens et chats.

  • Salubrité de la nourriture pour animaux de compagnie : protéines alimentaires

    En bref : Une revue de l’évidence concernant la salubrité des protéines alimentaires chez les chiens. Ce rapport conclut que les protéines n’affectent pas négativement la fonction rénale et que limiter les protéines chez les chiens âgés est inutile et peut être préjudiciable à la santé de l’animal.

  • Protéines et paramètres rénaux chez les chats

    En bref : Cette étude évalue les effets des protéines alimentaires sur les paramètres rénaux chez 23 chattes stérilisées en bonne santé. Elle avait pour but de déterminer si les chats recevant des nourritures contenant beaucoup de protéines avaient un azote uréique plus élevé dans le sang (AU) et des valeurs de créatinine plus élevées sans changement détectable de la fonction rénale, évaluées par l’analyse des urines. Un plan d’échantillonnage aléatoire simple a été utilisé.

  • Les mythes de la haute teneur en protéines

    En bref : Ce rapport répond aux mythes et idées fausses concernant les régimes hyperprotéinés et la défaillance rénale chez les chiens. Il présente les résultats de plusieurs études expérimentales qui n’ont pas pu prouver les avantages de la consommation de peu de protéines sur la fonction rénale.

BA-icon-small
BIOLOGICALLY APPROPRIATE
Des Ingrédients Régionaux Frais
NO-icon-small
SANS SOUS-TRAITANCE